Quelle plus belle affiche aurions-nous pu rêver pour une demi finale de Copa America ? Hier soir, Brésiliens et Argentins se retrouvaient à l’Estadio Mineirao pour une magnifique affiche de la Copa America 2019. Après avoir assisté à Japon – Equateur, je reviens à l’Estadio Mineirao pour voir les deux meilleurs ennemis du continent sud americain. Un match incroyable qui a porté toutes ses promesses dans les tribunes et sur le terrain. Je reviens sur une soirée incroyable qui a vu le Brésil décrocher son billet pour la finale de la Copa America, au Maracana.

En partant de Belo Horizonte mardi dernier, j’ai réalisé que la Seleçao et l’Albiceleste pouvaient se retrouver en demi-finale ici même. Mais pour ça, il fallait que le Brésil et l’Argentine battent respectivement le Paraguay et le Venezuela. En arrivant à Rio, j’ai regardé si des billets pour la demi-finale étaient toujours disponibles. Il y en avait bien en vente pour 70€. Il fallait aussi que je regarde les bus pour m’y rendre : 35€. Même si mon budget est déjà bien consommé, je ne pouvais pas passer à côté d’une affiche comme celle-ci. Un Brésil vs Argentine ça ne se vit pas tous les jours. Alors « Let’s go ». Billets achetés, j’ai regardé deux jours après Brésil – Paraguay avec attention et j’ai vibré comme ci c’était mon équipe. Le lendemain, c’est au stade Maracana que j’ai assisté à la victoire Argentine (2-0). Le Brésil et l’Argentine se retrouveront bien au Stade Mineirao pour la demi-finale de Copa America ! Et j’y assisterai !

Départ pour Belo Horizonte

Arrivé au terminal de Rio, j’ai pris un bus de nuit pour arriver à Belo Horizonte le lendemain, le jour du match. Cela me permet d’économiser une nuit d’hostel et de ne pas voir passer les 8h de bus qui m’attendent. J’ai bien fait de réserver mon bus à l’avance car beaucoup de Brésiliens et d’Argentins avaient eu la même idée. Pareil pour les hostels où les places se faisaient rares. Arrivé à Belo Horizonte, je me suis rendu à mon hostel où j’ai rencontré une Argentine qui allait aussi au match à l’Estadio Mineirao. Le temps de poser mes affaires et de recharger les batteries puis nous sommes partis ensemble.

Aux alentours de l’Estadio Mineirao

Première étape en partant de l’hostel : trouver un maillot du brésil. Une fois le maillot acheté, nous nous sommes dirigé vers le stade. Mon expérience passée, pour le match Equateur – Japon, il y a quelques semaine m’a fait réaliser qu’il faudrait beaucoup de temps pour se rendre au stade. J’ai voulu donc y aller très tôt afin de profiter du beau temps autour du lac, et déjeuner tranquillement.

C’est après le déjeuner que nous avons rencontré trois Argentins. Ils étaient au brésil pour la Copa America et étaient arrivé dans la nuit depuis Rio, en Uber. 7h de voiture et 800 Reals (=185€). Pour l’Aller. Ils repartaient après le match. 7h de voiture et 800 Reals. Nous avons bu des coups avec eux avant le match et discuté du parcours de l’Argentine, de leur vie, etc… Encore une superbe rencontre pendant cette Copa America.

Deux heures et demi avant le début de cette demi finale de Copa America nous avons décider de nous diriger vers le stade. Les Argentins ne voulaient pas rentrer trop tard dans le stade et moi, je voulais profiter des alentours avec les Brésiliens. Sur la route, l’un des Argentins a acheté un faux maillot de l’Argentine pour 30 Real (=7€) pour être au couleur de son équipe. Sur le chemin nous avons retrouvé Argentins et Brésiliens qui se renvoyaient des chants, tout ça dans une superbe ambiance très amicale. Un superbe moment.

Deux heures avant le match et après nous être donné rendez-vous à un endroit précis où se retrouver après le match, les Argentins sont rentrés dans le stade. De mon côté, je suis allé boire une bière, manger un morceau et rencontrer des brésiliens. Aux alentour de l’Estadio Mineiro, l’ambiance était géniale. Les supporters chantaient, se faisaient filmer par les télévisions venus couvrir l’événement, et l’entente était parfaite entre supporters ennemis. Je suis ensuite entré dans le stade une heure avant le début du match.

Mon arrivé dans le stade

Arrivé dans le stade, je me suis retrouvé assis derrière le but entouré de supporter Argentins. Au vu de l’ambiance qui régnait autour du stade, cela ne me dérangeait pas, mais je voulais essayer de retrouver mes amis. Je me suis dirigé vers le bloc qui me paraissait être le leur et par chance je les ai retrouvé. En plus, ils étaient super bien placés, juste à côté de la tribune presse. Je me doutait que Anne Laure Bonnet de Beinsport serait présente elle aussi pour ce match. Et en effet, ce fut le cas. J’ai demandé à une personne du Staff de la Copa America de lui remettre ma carte de visite. Elle a très gentillement acceptée de le faire et cela a porté ses fruits car j’ai pu rencontrer la journaliste qui est venue discuter 5 minutes avec moi avant le début du match. Une super rencontre.

Très heureux d’avoir rencontré Anne Laure Bonnet, je suis retourné voir mes amis, nous nous sommes installés pour pouvoir assister aux hymnes Argentins et Brésiliens puis le match a pu démarrer. Un brésilien assit à ma droite était insupportable. Il était plus présent pour insulter les Argentins que pour supporter le Brésil. Malgré avoir eu envie de faire abstraction de ses remarques, toutes les personnes dans les tribunes étaient agacées. Malgré cela nous avons quand même assisté à un match de classe mondiale dont on a pu pleinement profiter.

Une demi-finale plus accrochée qu’attendu

L’Argentine qui s’est facilement qualifié pour la demi-final rencontrait une équipe Brésilienne n’ayant pas encaissé un seul but dans le début du tournoi. Le match annonçait une superbe animation et ce fut le cas. Emmené par un Lionel Messi en forme, l’Albicelste a profitée de cette affiche pour améliorer son jeu et montrer son meilleur visage depuis le début de cette Copa America. C’est le milieu du PSG, Leandro Paredes qui a allumé la première mèche d’une belle frappe de 25 mètres. Mais dans le Mineirao, lieu du dramatique 7-1 infligé par l’Allemagne en 2014, c’est le Brésil qui ouvrait le score. Un festival de Dani Alves a permit à Firmino de centrer en direction de Gabril Jesus. L’attaquant de Manchester City pouvait alors exulter pour son premier but dans cette Copa America. Mais l’Argentine n’avait pas dit son dernier mot. La tête d’Agüero provoqua un silence dans le stade après avoir repris un coup franc de Lionel Messi sur la bar transversale. L’Argentine rentrait alors au vestiaire mené d’un but mais conscient de ses chances de récupérer ce retard en deuxième période.

Et les chances furent bien présentes en deuxième période. La star du Barça trouvait à deux reprises les bras d’Allison et le montant gauche du but Brésilien au retour des vestiaires. Les chances de l’Argentine étaient passées et le Brésil en profita pour accroitre son avance. Gabriel Jesus buteur et Firmino passeur échangèrent les rôles après un raid puissant du Mancunien. Le Brésil avait pris les devants et ni les entrées de Di Maria, et de Dybala n’y changeraient quelque chose. L’Argentine n’a plus battu le Brésil en compétition depuis 2005 et le Brésil se qualifie pour la finale de Copa America 2019.

Partir du Mineirao

À la sortie du stade, un supporter de l’Athletico Mineirao voulait échanger le maillot de son club avec le maillot Argentin de mon ami l’aillant acheté un peu plus tôt. Une affaire qui est passé inaperçu. On a bien rigolé.

L’accessibilité au stade étant si compliquée pour se rendre à l’Estadio Mineirao que nous avons mis ensuite 1h30 pour rentrer. Aucun bus ne sont disponibles pour rentrer après 23h et aucunes navettes ne sont mises à disposition. Seul solution: Uber ou taxi. Comme tout le monde. Nous avons alors attendu 30 minutes autour du stade qu’un Uber arrive, puis nous avons fait une heure de route pour rentrer à l’hostel. On était content d’arriver surtout après une aussi longue journée avec une nuit dans le bus.

Une finale Brésil-Pérou

Vainqueur surprise du Chili le lendemain de la victoire Brésilienne face à l’Argentine, le Pérou se qualifie. Vainqueur de la Copa America en 1975, les co-équipiers de Paulo Guerreiro n’avaient plus ralliés une finale depuis. L’occasion de créer l’exploit face au Brésil ? Après les victoires surprises face à l’Uruguay et au Chili, pourquoi pas ? Mais le Brésil qui n’a pas encaissé le moindre but depuis le début de la Compétition semble imprenable cette année. Réponse Dimanche 7 Juillet, au Maracana.

Argentine – Chili à l’Arena Corinthians

Pour ma part, je suis actuellement à Sao Paulo où je vais assiter au match pour la troisième place. L’Arena Corinthians est le seul stade que je n’ai pas vu durant la compétition et je suis très excité d’aller voir ce match dans ce stade si récent.

Laisser un commentaire