J’ai visité le temps d’une matinée, le plus historique stade de football du monde : le stade Centenario !

En partant en Uruguay j’avais pour but d’assister à un match de Copa Sudamericana et d’aller visiter le stade Centenario de Montevideo. J’ai alors décidé de faire du stop entre Colonia et montevideo pour me rendre au Stade Luis Franzini et assister au match de Copa Sudamericana entre Liverpool et Caracas. Le règlement des places en ligne étant uniquement possible avec une carte bancaire Uruguayenne, je n’ai pas pu acheter de place pour la compétition sur le site ticketantel, ni sur place avant le match car aucun guichet n’était ouvert. Malgré cette mésaventure, j’ai tout de même pu aller visiter le Stade Centenario (Estadio Centenario, Montevideo 11400) et le musée du football le lendemain.

Le Stade Centenario

Le stade Centenario a été construit pour servir de pièce maîtresse à la première Coupe du monde de l’histoire, en 1930. Il a officiellement ouvert ses tribunes le 18 juillet 1930 avec le match de la Coupe du monde opposant l’Uruguay au Pérou (1-0). Puis, il a accueilli sept autres matchs de groupe, les deux demi-finales et la finale entre l’Uruguay et l’Argentine (4-2).

Le stade Centenario a été nommé après le centième anniversaire de la constitution Uruguayenne. Au cours des premières années, le stade pouvait accueillir pas loin de 100,000 personnes. Cependant, sa capacité a été considérablement réduite en raison de l’installation de sièges dans les tribunes debout.

Le stade Centenario n’appartenant pas à un club, n’importe quel club peut louer le stade. Peñarol avait l’habitude d’utiliser le stade pour pratiquement chaque match à domicile, mais a déménagé sur son nouveau terrain en 2016. Les autres clubs ont tendance à utiliser le stade pour des matchs de prestige, comme la Copa Libertadores.

Le 18 juillet 1983, il a été déclaré monument historique du football mondial par la FIFA. Il s’agit de la seule construction de ce type au monde.

Le musée du football

Le musée du football présente l’histoire du football à travers les années. Les coupes du monde, les jeux olympiques et l’équipe d’Uruguay sont les trois sujets principaux présentés dans le musée de le stade Centenario.

Dans ce musée, la premiére salle est dédiée à l’équipe d’Uruguay. L’histoire du football Uruguay est présentée à travers des posters, des articles de journaux, des accessoires de football, etc. Certains joueurs sont représentés en grand, grâce à des titres Sudamericains individuels. Meilleur joueur de la Coupe du Monde de la FIFA pour Forlán en 2010. Meilleur joueur Sud-américain pour Suarez en 2011.

Une seconde salle au rez-de-chaussée vous présentera l’histoire des différentes compétitions olympiques. L’Uruguay vainqueur à 2 reprises (en 1924 et en 1928) du tournoi olympique de football, a sur son blason, 2 étoiles correspondantes à ces titres. Les titres olympiques étant, à l’époque, considérés comme des titres mondiaux, la céleste en totalise donc 4, grâce en plus, à ses titres mondiaux de 1930 et 1950. La finale gagnée par l’Uruguay en 1930 est la première finale de l’histoire de la coupe du monde de football. Ils l’ont remportés dans ce stade : le stade Centenario.

Une immense salle à l’étage vous ferra rentrer un peu plus dans l’histoire de la coupe du monde à travers les années. Entre les articles et les photos des différentes compétitions, on retrouve des ballons et des trophées. Des maillots de joueur comme celui de Maradona ou de Lilian Thuram lors de la finale 1998 sont présentés en vitrine.

Par son histoire et ce qu’il renferme aujourd’hui, aller au stade Centenario vous permettra d’en découvrir plus sur l’histoire du football. Pour seulement 150$U (4,2€) vous aurez l’opportunité de rentrer librement dans les gradins et d’en découvrir beaucoup sur ce sport et ce monument.

Retrouvez mon parcours en Argentine et en Uruguay ici !

Laisser un commentaire