fbpx

Dimanche 12 Mai, à 19h30, avait lieu le quart de final aller de Copa de la Superliga entre les Argentinos Juniors et Gimnasia, le match s’est terminé avec plus de cartons rouge (2) que de buts (0 – 0) dans un match qui ne fut pas très animé.

Accès & Billets

Accèder à l’Estadio Diego Armando Maradona depuis le centre de Buenos Aires prend une petite heure. Seul les bus permettent de se rendre directement au stade. Dans mon cas, une fois arrivé à l’arrêt de métro, j’ai décidé de marcher jusqu’au stade pendant une demi heure afin de découvrir le quartier et les alentours. Arrivé au stade, je n’ai pas vraiment été surpris de remarquer qu’il est totalement entouré de logement, comme la plupart des petits stades de Buenos Aires.

Je me suis directement dirigé vers la billetterie encastrée dans le stade où j’ai pu récupérer, 30 minutes avant le début du match, un ticket pour seulement 320$P (6,2€). On m’a remis un simple billet contre une carte, comme lorsque je suis allé voir Boca, ou Huracan. Le contrôle de sécurité passé, je suis allé m’installer dans les gradins assister à l’échauffement des deux équipes.

À l’échauffement des joueurs, les banderoles étaient entrain d’être installé dans les tribunes, les chants commençaient à se faire entendre et les gradins se remplissaient afin d’afficher complet lors du début du match. À leur rentrée au vestiaire, une fanfare est rentrée et est restée de longues minutes. Pendant ce temps, les gradins se remplissaient au fil des minutes, avant d’être plein à l’entrée des joueurs. L’hymne Argentin a retenti dans le stade au son des instruments puis, une fois terminé, le match a alors pu débuter.

Le match

Les Argentinos Juniors, qui ont fini à la dernière place de la dernière Superliga ont réussi à éliminer deux « grands » du football Argentin : Independiente et San Lorenzo, aux tours précédents. Lors de ce quart de finale aller de la Copa de la superliga, ils s’alignaient en tant que favoris dans cette double confrontation. Malgré une grande domination, dans ce match, ils ont butté sur l’équipe de Gimnasia qui a tout de même su se procurer les meilleures occasions du match. Néstor Pitana, qui a arbitré la finale de la Coupe du monde 2018, n’a pas pu départager les 2 équipes (0 – 0). Tout reste à faire au match retour. Vous pouvez retrouver le résumé du match ci-dessous…

Le Stade

Formé aux Argentinos Juniors, le stade porte depuis son inauguration en 2003 le nom de Diego A. Maradona, considéré comme le meilleur joueur de l’histoire du football argentin, qui a porté les couleurs du club de 1976 à 1981. Malgré seulement 24,000 places, ce stade a des installations plus récentes que d’autres stades d’Argentine (comme celui Huracan) comme les sanitaires ou la buvette qui propose de nombreux choix de produits. Cependant, aucune borne de permet de scanner une carte comme dans les autres stades dans lesquels j’ai été. C’est pour cette raison qu’un ticket m’a été donné à l’entrée.

Très engagé autour de leur équipe, tout au long du match les supporters ont soutenu leur équipe coeur & âmes malgré de nombreux propos injurieux qui sont descendu des tribunes au cours du match, parfois même… par des enfants !

Laisser un commentaire